Coup de coeur

pays et patrimoine

Villages fleuris


2 janvier 2010

 



Talus fleuri à Luriecq
(cliché J. Barou)

à Farnay
(cliché J. Barou)


ou à Sainte-Croix-en-Jarez
(cliché J. Barou)

Villages fleuris

Il n'y a pas de hameaux foréziens sans quelque charme, caché ou non.
Chez nous, d'ailleurs, il faut dire "villages"
pour ces poquets de maisons semées dans la campagne.
Chacun a sa part de beauté et de poésie.
Vieille croix, bachat de granit, rustique four à pain, puits et,
parfois, pour les mieux lotis, petite chapelle.
Une vieille porte, un grand toit couvert de tuiles rondes, un arbre vénérable,
un jardin enclos de pierre sèche
ou une simple mare aux canards embellissent les plus modestes…

Mais il y a aussi, par-ci par-là, des villas prétentieuses,
des haies de thuyas tirées au cordeau, des arbustes exotiques.
Et ne parlons pas des grands hangars agricoles, des pneus
et du plastique noir des ensilages… Nécessaires bien sûr mais sans grâce.

Heureusement, bien souvent, les habitants soignent leur "village".
Le communal est tondu, le tas de bois bien rangé, la croix fleurie.
La rose trémière égaie le vieux muret. Et même l'iris, la fleur noble,
daigne s'installer.
Sur le talus elle se drape, haute et grave, dans ses velours violets,
défendue par les vertes épées de ses feuilles
, dit le poète.
Sorti d'un chapit, un objet d'autrefois
- charrette ou charrue devenue inutile -
apporte un brin de nostalgie…

J. B.

(1) Louis Mercier, Les Petites Georgiques.



riche parure d'hortensias à Gumières
(cliché J. Barou)


un grand toit couvert de tuiles rondes...
(cliché J. Barou)

puits dans la Plaine
(cliché J. Barou)

bachat à Gumières
(cliché J. Barou)



Malleray
(cliché J. Barou)

 


un arbre vénérable
(cliché J. Barou)



maintenant inutile...
(cliché J. Barou)

 



(cliché J. Barou)

L'iris se drape, haute et grave, dans ses velours violets,
défendue par les vertes épées de ses feuilles
...


Somptueux massif
(Essertines-en-Châtelneuf)
(cliché J. Barou)



(cliché J. Barou)

*

* *