Retour à l'accueil

 
 
 

 

 

En ligne

La foire au duvet
de Montbrison,
article pour la Région illustrée
orné d'un dessin du Montbrisonnais
Henri Beaudier
(format pdf, 4 p.)

trois poèmes tirés
du Miroir du passé :

Dans la vigne

Apprends-moi

Miroir du Passé

D'autres poèmes :

A une femme

Pour les vins
des Côtes du Forez


En vidant son verre !

Prélude

Arbre de noël

Vers à mettre en musique :

Hymne aux ancêtres

 

 

Voir aussi :

Notice nécrologique
de Jules Troccon
(Le Progrès du 5 mars 1953)

 

 


et les pages spéciales :


Pierre Dupont
chansonnier


J'ai deux
grands boeufs


Jules Troccon
parle de Pierre Dupont

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conception
David Barou

textes et documentation
Joseph Barou


questions, remarques ou suggestions
s'adresser :

 

 

 

 

 




(archives privées)

 

Jules Troccon

(1870-1953)

Poète forézien

Jules Troccon, fils de Joseph Troccon, négociant en soierie, d’une famille originaire du Bugey, et de Marie Claudine Antoinette Thollot, est né le 23 juin 1870 à Chazelles-sur-Lyon. Il épouse Marie Pierrette Bruyat, née en 1869 à Saint-Étienne, institutrice. Leur fille, Christiane Troccon, née le 12 septembre 1897 à Saint-Romain-en-Jarez (Loire), fut institutrice à l'école de Moingt.

Ancien élève de l'école normale de Montbrison, instituteur puis directeur d'école, notamment à Saint-Barthélemy-Lestra, il termine sa carrière à Saint-Étienne, à l'école de Montaud. À la retraite il s’installe à Montbrison où, en 1936, les Troccon habitent montée de la Caserne. Jules Troccon meurt à son domicile, à Montbrison au 28, avenue de la Libération, le 4 mars 1953. Ses funérailles ont lieu à la collégiale Notre-Dame avant son inhumation à Chazelles-sur-Lyon.

Poète et homme de lettres, Jules Troccon collabore à diverses revues régionalistes : La revue forézienne, La Région illustrée... Il écrit plusieurs ouvrages (L’Esprit stéphanois, Zigzags foréziens, L'âme lyonnaise…), des pièces de théâtre (Pierrots de guerre) ainsi que de nombreuses plaquettes de poèmes et des chansons à boire en l’honneur des vignerons foréziens.

Jules Troccon était membre du Caveau stéphanois dont il fut vice-président en 1938, puis président de 1943 à sa mort. Il avait noué de nombreux liens amicaux avec nombre de poètes et d’écrivains du Forez et du Lyonnais.

Le fonds Troccon versé à La Diana est constitué d’un peu plus de deux cents ouvrages consacrés à la poésie et au théâtre. Il ne s’agit pas de ses œuvres mais, en quelque sorte, de sa bibliothèque de travail. On y retrouve beaucoup de recueils de poèmes dédicacés reçus après des échanges avec ses confrères poètes. L’ensemble est assez représentatif de la production poétique régionale de la première moitié du vingtième siècle.

 


Marie-Pierrette Bruyat
épouse de Jules Troccon

(archives privées)

Ouvrages

(quelques éléments de bibliographie)

A une femme (poésies), Paris, Sauvaître.
Aux universitaires morts pour la patrie (poème), Saint-Etienne 1917.
La région lyonnaise, Moulin, Brosset.
Sur un cher disparu, Saint-Etienne, imprimerie de la Loire Républicaine.
Pierrots de guerre, un acte en vers (représenté pour la première fois à Saint-Etienne sur la scène de Family-Théâtre).
Le livre de la petite patrie (manuel à usage scolaire), Delagrave, éditeur.
L'âme lyonnaise, Lyon, Pierre Masson.
Zigzags foréziens, Lyon et Saint-Etienne, P. Masson et L. Dubouchet
L'esprit stéphanois, Lyon et Saint-Etienne, P. Masson et L. Dubouchet
Le miroir du passé (poèmes), 1932, Lyon et Saint-Etienne,
P. Masson et L. Dubouchet

Jules Troccon est l'auteur d'un manuel scolaire

Avec une lettre-préface de M. P. Joubin, recteur le l'académie de Lyon
publié par la librairie DELAGRAVE de Paris en 1921

Jules Troccon écrit à Vincent Durand


(archives Diana 6 F 728 2)

*

*      *

Les chansons à boire

Une chanson à boire de Jules Troccon
pour le Marché-concours de Montbrison des vins
et eaux-de-vie des Côtes du Forez de 1934

*

*      *

En l'honneur des vins du Forez

(Extrait du Journal de Montbrison, 1938, aimablement communiqué par Robert Landon)

Chanson chantée par Janine Derue
au cours de la veillée Patois Vivant du 6 octobre 2010

pour écouter cliquer ci-dessous

(3 min 3 s)

*

*      *

(Extrait du Journal de Montbrison, du 30 novembre 1939, aimablement communiqué par Robert Landon)

*

*      *

(Extrait du Journal de Montbrison, novembre 1935, aimablement communiqué
par Robert Landon)

*

*   *

[extrait de La Région illustrée, Pâques 1936]

*

*      *

Quelques portraits

           

                  

            

          

            

 


a