Retour à l'accueil

 
 
 

 

 

Montsupt


Le château a été dessiné par Guillaume Revel dans son Armorial du Forez, après 1450.

Il ne reste presque rien de la forteresse qui culminait à 647 m d'altitude sur un piton volcanique.

Le château surveillait l'ancienne route romaine, la voie Bolène allant de Feurs au Puy-en-Velay en passant par Moingt, Saint-Bonnet-le-Château, Saint-Paulien.

Montsupt pourrait être une abréviation de Mons septimiti (selon Sonyer du Lac).
Pour Dauzat Supt signifie "tête".

Pendant la Révolution le château sert de carrière de pierres aux habitants de Saint-Georges-Haute-Ville. En 1818, le château n'est déjà qu'un amas de ruines.

La tour

La tour ronde, en petit appareil (épaisseur du mur : 1,90 m ; diamètre inférieur : 3,60 m) semble être antérieur au XIIe siècle. Il n'y avait pas d'ouverture avant le premier étage ; on y entrait à l'aide d'une échelle.

Le problème de l'eau ne s'y posait pas car une source se trouvait au pied de la tour : elle fournissait de l'eau pour le village en temps de sécheresse.

On distingue, à environ 1,80 m du sol primitif et au-dessous de la coupole, de petites ouvertures (0,15 m X, 0,15 m) qui devaient être des trous d'aération pour la cave.

La chapelle

La petite église Sainte-Marie-Madeleine a été récemment restaurée. Elle paraît dater de la fin du XIIIe siècle. Un texte la signale en 1375.

Elle présente une nef rectangulaire lambrissée, et donc sans contreforts, avec une porte à l'ouest datant de la fin du XVIe siècle, alors que la porte ancienne dans le mur nord est bouchée… Sur l'arc d'entrée du chœur s'élève un clocher-mur en bel appareil de grès, à deux arcatures plein-cintre, couvertes d'une bâtière. Les arcades retombent du centre sur une colonnette à chapiteaux. Elles sont encore garnies de deux cloches, ce qui est un cas unique en Forez…

(Louis Bernard)

Elle a probablement été élevée sur l'emplacement d'un lieu de culte païen.

 

 

 

 

Bibliographie

Albert Bayrou
Contribution à l'histoire
de Montsupt
et
Saint-Georges-Haute-Ville
,
1990

(bibliothèque de la Diana)

L'Association
pour la Protection
du pic de Montsupt

(APPIC)
a publié en 2005
un cahier intitulé :
Balade florale
sur le pic
de Montsupt

Mairie de
Saint-Georges-Haute-Ville
04-77-76-03-67

 

 

 

 

 

 

 

Restes d'un moulin à vent
(début du 20e siècle)

 

 

 

 

 

Grande rue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conception
David Barou
textes et documentation
Joseph Barou


questions, remarques ou suggestions

s'adresser :

Forez
 


Montsupt

Saint-Georges-Haute-Ville


Gravure tirée de Salomon, Châteaux historiques du Forez

La tour, clichédu début du 19e siècle
(archives de la Diana)




Montsupt le 21 septembre 2009

 

La chapelle Sainte-Marie-Madeleine

Chapelle Sainte-Marie-Madeleine (Cliché J. Barou)

(Cliché J. Barou)

(Cliché J. Barou)

(Cliché J. Barou)

Choeur de Sainte-Marie-Madeleine
(Cliché J. Barou)

Choeur de Sainte-Marie-Madeleine
(sainte Madeleine et saint Laurent)
(Cliché J. Barou)

Choeur de Sainte-Marie-Madeleine
(Cliché J. Barou)

Cartes postales anciennes

Le pic de Montsupt

Le Patronage de Montbrison en promenade à Montsupt

Saint-Georges-Haute-Ville


Saint-Georges-Haute-Ville : vue générale

La mairie et l'église de Saint-Georges-Haute-Ville


Le "château" Dussert

*

*     *

Album

Photos anciennes

de l'abbé Bégonnet


(archives de la Diana)

1908



(archives de la Diana)

1908



(archives de la Diana)

1908



(archives de la Diana)

1903

l