Notes

sur l'Institution Jeanne d'Arc


de Montbrison

 


(carte postale : collection B. et G. Adilon)

Cette carte postale a été réalisée avant 1912. Notons le petit nombre de fillettes présentes
et les deux femmes vêtues de noir et portant chignon, sans doute les maîtresses.


En 1891, au n° 28 rue Martin-Bernard, maison qui appartient aux Chirat de Montrouge, se trouvent deux
ménages :

1 - Jean Chambefort, 52 ans, chapelier qui vit seul

2 - Six personnes dans le même logement (Institution Jeanne d'Arc) :
Kopp Pauline, institutrice, chef de ménage, née à Bourg (Ain) en 1852
Gros Lucile, 28 ans, institutrice, née à Lons-le-Saunier (Jura) en 1862

Philibert Marguerite, 20 ans, institutrice
Kopp Paul-Pierre, 82 ans, rentier, père de Pauline
Mure Françoise, 15 ans, "ménagère", domestique
Mermand Marie-Louise, 8 ans, écolière.

En 1896

Il y a seulement 3 personnes au n° 28, les demoiselles Kopp et Gros
et une jeune domestique : Antonia Brunel, 14 ans.

En 1901

Les demoiselles Kopp et Gros, institutrices, sont aidées d'une institutrice-adjointe :
Savoyant Marie, 17 ans ;
deux écolières habitent avec elles :
Suzanne Gros, 11 ans et Lucienne Gros, 10 ans (probablement des parentes de Lucile Gros)
ainsi qu'une domestique :
Benoîte Chauve, née en 1881, à Saint-Georges-Haute-Ville.

En 1903

Albert Chrirat de Montrouge (1842-1914) vend la maison à Frédéric Gros,
pharmacien au n° 29 de la rue Tupinerie (qui a repris l'officine de Henri-Mathieu Dupuy
).
Frédéric Gros meurt peu après et l'immeuble est à nouveau vendu aux demoiselles Gros et Kopp

En 1904

L'institution compte deux classes et 48 élèves
élèves sans doute triées sur le volet et fréquemment des filles d'officiers du régiment d''infanterie
alors en garnison à Montbrison
, selon Francisque Ferret
(archives Diana 4 J 4, Instruction et urbanisme à Montbrison)

En 1906

Il y a 10 personnes habitant l'Institution Jeanne d'Arc qui est, semble-t-il, assez florissante.
Les demoiselles Kopp et Gros ont trois adjointes :
Battié Marie, née en 1884 à Saint-Férreol-d'Auroure (Haute-Loire)

Thinon Marie, née en 1886 à Saint-Alban [Loire ?]
Gauthey Lucie, née en 1889 au Creusot (Saône-et-Loire)
et quatre pensionnaires de 12 ou 13 ans :

Straub Marguerite, née en 1894 à Paris
Astic Gabrielle, née en 1893 à Feurs
Emonet Jeanne, née en 1893 à Sury-le-Comtal
Monérat Claire, née en 1993 à Saint-Etienne
et toujours la même domestique :
Benoîte Chauve de Saint-Georges-Haute-Ville.

En 1911

Le 30 juin 1911, les demoiselles Gros et Kopp vendent la maison à la Ville (elles habitent alors à Cannes
et s'intitulent toujours institutrices)

En octobre, l'Institution se trouve au n° 8, place des Pénitents, maison de Curraize. .
Elle est dirigée par Mademoiselle Monier (35 ans).

Monier Marthe Marie Jeanne, née en 1876 à Montélimard, directrice d'institution
héberge sa nièce, Astier Marie Clotilde, née en 1899 à Pouzin (Ardèche)
Six autres personnes logent dans la maison :
Joanin Clotilde, née en 1877 à Saint-Etienne, institutrice,
Louise Paule Bidaud, née en 1884, à Lyon, institutrice,
Giroud Edith, née en 1888 à Lyon, institutrice,
Rascle Marie Rose, née en 1884 à Saint-Etienne, lingère
Vernet Marie Antoinette, née à Lézigneux en 1890, cuisinière
Clairet Marie Pierre, née à Champdieu en 1894, domestique

En 1912, la rue Pasteur avait été ouverte, l'école Pasteur est construite et la place du même nom aménagée.
Parmi les immeubles détruits se trouve la maison n° 28.

Année scolaire 1912 -1913

L'Institution Jeanne-d'Arc est alors dirigée par Mademoiselle Monier.
Elle comporte 1 classe maternelle (moins de 6 ans) avec 2 garçons et 3 filles.
et 2 classes élémentaires : 33 filles de 6 à 13 ans et 10 filles de plus de 13 ans.
L'effectif total est de 48 élèves
(source : Etat des écoles primaires 1912-1915, ADL série T, cote 428)

 




Plan du quartier après l'ouverture de la rue Pasteur (ci-dessus)
Croquis de Francisque Ferret situant la maison et les jardins Kopp avant la construction de l'école Pasteur (ci-contre)

(archives Diana, fonds Ferret 4 J 3)

(le Montbrisonnais août 1898)

(Journal de Montbrison 1912)

 

(Avenir montbrisonnais 1912)

En 1914

Rentrée des classes à l'Institution Jeanne d'Arc



Journal de Montbrison du 3 octobre 1914

En 1915

Journal de Montbrison du 6 novembre1915

Journal de Montbrison décembre1916

En 1921, le numéro 8 de la place des Pénitents est occupé par trois ménages d'ouvriers de l'usine Chavanne.

En 1946, cette vaste maison est occupée par 8 ménages comptant en tout 27 personnes.

Sources : recensements, archives municipales de Montbrison, journaux locaux, archives de La Diana (fonds Ferret ).

Retour page accueil

Conception : David Barou
gestion du site : Joseph Barou
questions, remarques
ou suggestions

s'adresser :

forezhistoire@free.fr
                                                                                                                        mis à jour le 14 septembre 2014