Louis Joseph Faure, frère Augustin

 

Publication :

Daniel Allezina,

Un Forézien au pied de la Muraille de Chine

Louis Joseph Faure


(1873-1947)


Ce cahier de Village de Forez, rédigé par Daniel Allezina, retrace la vie de Louis Joseph Faure, né en 1873 à Verrières (Loire), prêtre de Missions étrangères de Paris,
missionnaire en Birmanie puis en Mandchourie et enfin moine cistercien au monastère
de la trappe de Notre-Dame-de-la-Consolation, près de Pékin.

Louis Faure, devenu Frère Augustin, est mort le 18 octobre 1947 à Moukiatchoang,
victime de mauvais traitements alors qu'il était prisonnier, avec 32 autres moines cisterciens,
de soldats de l'armée rouge chinoise.

Un ouvrage de 64 p., 21 x 29,7, disponible au Centre social de Montbrison, 7 euros
(éventuels frais de port : 1,80 euros)
s'adresser :
Centre social de Montbrison

13, place Pasteur
42600 MONTBRISON

04 77 96 09 43 ou 04 77 58 89 03


centresocial.montbrison@laposte.net

http://csmontbrison.free.fr

 

*
*   *

Extrait de
Paroiss'info
Sainte-Claire en Forez
n° 12 du 17 juin 2012

*

*      *

Documents

tirés de l'ouvrage de Daniel Allezina :

Louis Joseph Faure (1873-1947)
Un Forézien au pied de la Grande Muraille


Verrières


23 août 1873, naissance à Verrières de Louis Joseph Faure, fils de Jean Faure dit Pierre
et de Françoise Garassut aubergistes à la Feuillat.






9 août 1887, décès de Françoise Garassut, mère de Louis Joseph Faure
11 mars 1891, décès de Julie Faure, religieuse des Petites sœurs des pauvres,
sœur de Louis Joseph
Louis Joseph est élève au petit séminaire de Verrières


Verrières, son église et son petit séminaire

La chapelle du petit séminaire



Trois anciens élèves de Verrières devenus célèbres :
le curé d'Ars, Marcellin Champagnat, le père Colin

Les jeux sur la terrasse du petit séminaire


La salle d'étude

Le réfectoire de la communauté :
Au fond, sur une estrade, la table du supérieur et des professeurs
à gauche, une chaire pour les lectures

*
*   *


Au séminaire des Missions étrangères de Paris


Louis Faure est ordonné sous-diacre le 26 septembre 1897.
Le 5 mars 1898 il est diacre ; il devient prêtre le 26 juin 1898

27 juillet 1808, départ du Père Louis Joseph Faure pour la Birmanie méridionale
(Louis Joseph Faure est au 2e rang, le 6e en partant de la gauche)



Louis Faure, nouveau missionnaire,
juste avant son départ en Birmanie

*
*   *
En Birmanie



1er septembre 1898, Louis Joseph arrive à Rangoon.
Il séjourne ensuite à Bassein
puis à Moulmein



Louis Faure en Birmanie

1899 (fin d’année) : fin de son service de vicaire à Pauksinbe
27 mars 1900 : arrivée en France pour un temps de repos
13 janvier 1901 : fin du repos en France.

*
*   *


En Mandchourie

1901-1910 : Louis Joseph est en Mandchourie





Palais impérial de Moukden
Berceau de la dynastie mandchoue qui régna de 1644 à 1911


Quelques missionnaires entourent l’évêque de Mandchourie
sous le vent glacial de l’hiver



Modeste église de Mandchourie

*
*   *



En Chine


Août 1910, Louis Joseph arrive au monastère de Notre-Dame-de-la-Consolation près de Pékin

L’église du monastère, orientée à l’est.
Durant 37 ans, Louis Joseph a prié, jour et nuit




Travaux des moines

      

Dom Ephrem le fondateur, supérieur de 1883 à 1887
et les deux premiers abbés :
Dom Marie-Bernard (de 1891 à 1900)
Dom Maur Veychard (1904-1919)



Frère Augustin parmi les moines de Notre-Dame-de-la-Consolation


Dom Augustin Faure à la fin de sa vie

*
*   *

La longue marche

Après l'arrestation par l'armée rouge chinoise, la longue marche vers la mort
d'août 1947 à octobre 1947



"Ils doivent s’agenouiller et manger comme des animaux…"
(dessin extrait de Monaci nella Tormenta, Moines dans la Tourmente, Citeaux, 1991)

18 octobre 1947, mort de dom Augustin Faure à Moukiatchoang

Dom Alexis Baillon, père abbé de Notre-Dame-de-la-Consolation
Le 15 janvier 1948, il préside une célébration du souvenir en l’église de Verrières-en-Forez.
Il est reçu par Mathilde, la nièce du moine, à Moingt, et prie au monastère des Clarisses
de Montbrison.

Pierre tombale
de la famille Faure
(Verrières)

A LA MEMOIRE DU
REVEREND PERE
AUGUSTIN FAURE
TORTURE ET DECEDE
EN CHINE
1873-1948

(En fait le 18 octobre 1947)

*
*   *

Aujourd'hui,
Notre-Dame-de-la-Consolation

 

Au rez-de-chaussée, ancienne salle du chapitre, à l'étage le dortoir. Depuis l'incendie du 30 août 1947, le monastère était en ruine.


"Ces dernières années, d’importants travaux montrent que la vie reprend
sur les lieux de l’abbaye."

"Deux nounours à genoux devant des bâtiments rénovés : au rez-de-chaussée, ancienne salle du chapitre, à l’étage anciens dortoirs des moines. On remarque, aux bras des peluches, la dizaine de chapelet à gros grains, signe que l’on n’oublie pas que c’était un lieu de prière."

photos tirées du site
http://hi.baidu.com/ccbbaa2006/blog/item/222f22e902225835b80e2d09.html


Conception : David Barou
gestion : Joseph Barou
questions, remarques ou suggestions :
s'adresser :

Retour page accueil                                 
   
Mis à jour le 5 août 2012