Montverdun

(notes et documents)

Saint Porcaire


entre histoire et légende dorée

Le charmant village de Montverdun est dominé par son prieuré juché sur la butte volcanique. L'église possède le tombeau et le reliquaire de saint Porcaire.
Porchaire ou Porcaire est bien peu connu ailleurs qu'à Montverdun dont il est le patron.

Là, il est fêté en août. On ne sait du personnage que ce qu'en disent deux sources peu sûres : les Chroniques de l'abbaye de Lérins et les ouvrages du chanoine La Mure, l'historien forézien un peu fantaisiste.

La légende dorée

Porcaire était le 15e abbé du grand monastère de Lérins et deuxième de ce nom. Il serait originaire du Forez. A une date imprécise son abbaye fut saccagée par les Sarrasins débarqués en Provence. Le saint abbé échappa au massacre mais, ayant eu les yeux crevés, il vint se réfugier dans sa province natale où il vécut en ermite. Les Sarrasins, décidément vindicatifs, vinrent jusqu'à Montverdun frapper le pauvre moine dans sa cellule même. Il subit le martyre d'un coup de lance, arme dont le fer est conservé dans un reliquaire de l'église paroissiale.

Il semble que plusieurs récits se soient mêlés dans la légende dorée de Porcaire : celui de l'abbé provençal et, sans doute, celui d'un autre moine martyrisé en Forez car les chroniques de Lérins ne font aucune allusion à son retour chez nous. La vie de Porcaire ayant été surtout écrite pour l'édification des fidèles, il est bien difficile de séparer l'histoire de la légende.

Il est certain que Porcaire, abbé de Lérins, a bien existé et a été martyrisé par les Sarrasins avec beaucoup de ses moines - la chronique dit 500 - vers 732 quand Charles Martel repousse les Arabes à Poitiers. Et aussi qu'une dévotion ancienne est rendue à Montverdun
à un saint moine identifié à Porcaire.

Un héritage précieux pour le Forez

Laissons de côté les incertitudes et convenons du travail immense fait au Moyen Age en Forez par les moines.

Sur le plan spirituel ils assurent une christianisation en profondeur. Autour des prieurés se créent des paroisses... Dans le domaine culturel, les religieux contribuent à la conservation du patrimoine écrit. Ils nous ont aussi légué des monuments inestimables: Champdieu, Saint-Romain-le-Puy, Pommiers...

L'économie leur doit beaucoup : défrichage, culture de la vigne, assèchement des marais... La population se fixant près des prieurés comme à Montverdun, Bard, Gumières, des villages naissent et la province se développe. Et n'oublions pas l'assistance aux pauvres dont témoigne encore aujourd'hui l'hôpital de Champdieu.

Vraiment, nous devons beaucoup à Porcaire et à ses frères religieux.

Joseph. Barou

Notes sur saint Porcaire
(format pdf, 2 pages)

 

La châsse de de saint Porcaire

*

*    *
Album

Montverdun

Images d'hier...



Croquis de Louis-Pierre Gras, 1864
(archives de la Diana)

(Gravures extraites de Félix Thiollier, Le Forez pittoresque et monumental,
imprimerie de A. Waltener et Cie, Lyon, 1889).

Cartes postales anciennes
(collection particulière)


et d'aujourd'hui...


(clichés J. Barou)



Ancien cimetière derrière l'église

Enfeu dans l'ancien cimetière

Galerie du Prieur

Le bénitier  (inscriptions et soleil et lune)   

   Saint Isidore, patron des laboureurs

Saint Vincent, patron des vignerons    



 

            

Caves du prieuré

 



Pigeonnier des moines

*

*     *
Documentation

Conception David Barou
textes et documentation Joseph Barou
questions, remarques ou suggestions
s'adresser :


Forez


Retour page accueil



Mis à jour le 18 septembre 2013